Les Echos de Narcisse Index du Forum

Les Echos de Narcisse
Un forum basé sur les diverses créations des membres. La plupart des sous-forums sont ouverts aux invités, alors laissez des messages^^

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

SPIRITS chapitre 1

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Echos de Narcisse Index du Forum -> Coin des artistes -> Inventions littéraires -> Vos histoires -> Spirits
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
punkgothskate
Folmien en Apprentissage
Folmien en Apprentissage

Hors ligne

Inscrit le: 15 Sep 2009
Messages: 700
Sexe: masculin
Localisation: derrière ma basse
Folms: 8 480

MessagePosté le: Jeu 17 Sep - 07:59 (2009)    Sujet du message: SPIRITS chapitre 1 Répondre en citant

Chapitre 1 : dépression
 

          J’avais maintenant 18 ans et je devais quitter l’orphelinat. J’avais trouvé un appart et un travail. Ce n’était pas très bien payé mais je m’en fichais. Je n’avais plus goût à la vie mais je voulais retrouver mon frère avant de mourir. Je voulais savoir pourquoi il avait disparu. Je le détestais au plus haut point car il m’avait abandonné. Il était le seul autre membre de ma famille encore en vie. En effet, en 8 ans, tous les membres de ma famille avaient été tués. Mais maintenant je le retrouverais et lui collerais mon poing dans la figure.

      J’étais plutôt grand, assez mince et de musculature médiocre. J’avais des cheveux bruns mi-longs un peu en bataille. Mes yeux étaient marrons mais viraient légèrement au rouge. J’avais un regard sombre et à part Danny Cooper je n’avais pas d’ami. Je n’en voulais pas car après avoir frappé Densu j’irai mourir en paix. Je portais toujours des vêtements noirs.

      Je quittais l’orphelinat sans regard en arrière. J’avais pour seul bagage un sac à dos dans lequel se trouvaient mes mangas. Dans la rue les gens m’ignoraient ou alors ils me regardaient d’un sale œil. J’étais méprisé. Mais tant pis, un mort n’a rien à faire des sentiments à son égard. J’avançais en ignorant le jugement des autres. Je n’avais moi-même aucun sentiment. Mon esprit était mort. Seule la haine pour mon frère me permettait de vivre.

      J’arrivais à mon appart et j’entrais. Je mis tout de suite de la musique. Il s’agissait de chansons métal très violentes. Ces chansons animaient ma haine mais bien que j’aimai le métal celles-ci ne me plaisaient pas plus que ça. Je regardais la rue. C’est alors que je remarquais que certains passants étaient transparents, je pouvais voir à travers. Je devenais fou ou quoi ? Mais que se passait-il ? Je me retournais et, derrière moi se trouvait une jeune fille. Elle aussi était transparente. Elle n’avait rien à faire chez moi.

« Qui est tu ?

-Kyosuke, tu ne me reconnais pas ?

-Ta voix, on dirait celle de Natsumi. Et tu lui ressemble. Mais non je dois rêver ou c’est juste une erreur. Tu te fais passer pour elle. Elle est morte.

-Oui, je suis bien morte mais les Esprits ne disparaissent pas.

-Qu’est ce que tu chies ? T’as pas le droit de te faire passer pour Natsumi. Puis elle n’avait que 8 ans.

-Tu n’en avais que 10. Je suis morte trop tôt et les esprits continuent à vieillir jusqu’à atteindre l’âge où ils doivent mourir.

-Destin ?

-Non mais par exemple si tu meurs d’une maladie incurable ou de vieillesse c’est une mort naturelle donc tu ne vieillis plus mais si tu meurs d’un accident…

-J’ai compris. Et tu fais quoi ici ?

-Les Esprits quand ils sortent de leur corps ont deux choix, le repos éternel et donc ils n’existent plus ou, la possibilité d’errer pour hanter quelqu’un.

-Et t’as voulu me hanter c’est ça ?

-NON, j’ai décidé de veiller sur toi. Mais jusqu’à aujourd’hui je ne pouvais pas t’approcher car l’orphelinat est équipé de barrières anti-fantômes.

-Mais pourquoi vouloir veiller sur moi alors que je n’ai pas su  te protéger ?

-Tu te poses des questions vraiment stupides. Parce que tu es mon frère et que je t’aime.

-Moi aussi je t’aimais mais j’ai échoué.

-Tu avais 10ans, tu n’aurais rien pu faire. Aujourd’hui si.

-Pourquoi aujourd’hui ?

-Car l’assassin était en fait possédé par un fantôme et qu’aujourd’hui tu peux les voir.

-Je suis le seul ?

-J’en sais rien mais tu es le premier à nous voir.

-Alors les gens dehors, eux aussi…

-Oui et si tu est capable de nous voir tu es aussi capable de lutter contre les mauvais fantômes.

-Mais comment ? Et attends, à l’orphelinat tu as dit que… donc ça veut dire que d’autres en connaissent l’existence.

-Hélas je pense que non. Il est fort probable que le secret n’ait pas été révélé. Cet orphelinat est très vieux. Et les protections datent du XVIIIème siècle.

-Et comment puis je lutter contre les mauvais fantômes ? Ah et puis non, mon objectif est de retrouver Densu et de le frapper.

-Oublie la haine qui t’anime ! Elle ne te mènera à rien.

-Hélas sans ma haine je n’ai plus qu’un désir, la mort.

-Kyosuke, de Densu et toi il n’y a vraiment que toi que j’ai vraiment aimé mais je ne le hais point. Tu étais si gentil et lui si froid et brutal mais maintenant tu es comme lui.

-Maintenant ça suffit ! Dégage !

-Kyo…

-Dégage j’ai dit ! »

Et Natsumi partit, en pleurant. Autrefois je n’aurais pas supporté ses larmes mais je n’étais plus celui qu’elle avait connu. Le temps fait que les choses changent. Contrairement au corps qui ne fait que se développer, l’esprit lui change. Seuls les souvenirs restent à jamais, inchangeables, bien qu’avec le temps on finit par les oublier. Douloureuse est la perte d’un être cher mais elle l’est plus encore quand celui-ci vit encore. En effet, acquérir leur mépris est ce qu’il y a de plus dur.

         Je me retrouvais enfin seul. Sans doute une autre fois cette histoire d’Esprits m’aurait tracassé mais là, je pensais uniquement à exploser mon frère. Je savais qu’il avait toujours été froid avec Natsumi mais il paierait pour avoir été brutal. En attendant je ne savais pas où il était et je ne pouvais pas me lancer tout de suite à sa recherche. Je devais avant tout obtenir de l’argent et me renforcer mentalement car j’étais sûr d’une chose. J’avais beau le détester je n’aurais pas le courage de le frapper pour l’instant.

          Le responsable du café où je devais travailler comme serveur m’appela pour me demander quand j’étais disponible. Après la conversation il s’avéra que je devais y être à 8h dans 3 jours. Peu m’importait. Je m’assis sur mon lit et regardait le plafond. La vie était terne et monotone. La destruction de moi-même qui s’effectuait peu à peu ne m’affligeait en rien. Je n’avais qu’un désir ; mourir. Mais avant je devais frapper Densu. C’était devenu une obsession. Non, pire, ma raison de vivre.
_____________ _____________
C'est MON Kurt!
On va faire une virée en Sardaigne pour acheter des bières et on va faire un tas d'autres conneries bien délires!!! :-P
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 17 Sep - 07:59 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Echos de Narcisse Index du Forum -> Coin des artistes -> Inventions littéraires -> Vos histoires -> Spirits Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com